Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Réseaux sociaux JSS
Journal Spécial des Sociétés
32e édition du prix Turgot : Le meilleur livre d’économie financière récompensé
Publié le 11/04/2019


Le 14 mars dernier a été dévoilé le palmarès de la 32e édition du prix Turgot du meilleur livre d’économie financière, sous l’égide de Bruno Le Maire, ministre de l’Économie. La cérémonie était animée par Jean-Louis Chambon, président du prix Turgot et ancien élève de l’IHFI (Institut de Haute Finance), en présence de Jean-Claude Trichet, gouverneur honoraire de la Banque de France, Philippe Dessertine, directeur de l’IHFI, de Sylvie Faucheux, directrice de l’IFG Executive Education, et de nombreuses personnalités du monde économique, financier et universitaire.


 


« Cette nouvelle édition du prix Turgot organisée comme chaque année par l’association des anciens élèves de l’Institut de Haute Finance valide plus que jamais la mission que nous nous sommes donnée, celle de contribuer à ce combat contre l’inculture économique et financière », a déclaré Jean-Louis Chambon dans son discours d’ouverture de la 32e édition du prix Turgot.


« Ce grand rendez-vous annuel de la littérature et de la pédagogie économique met à l’honneur des personnalités de notoriété mondiale, des auteurs confirmés et de nouveaux talents très prometteurs pour relever les défis du “Nouveau Monde” et lutter contre la pauvreté et les inégalités », indique un communiqué de l’IFG (Institut Français de Gestion).


La sélection des ouvrages à récompenser n’a pas été une tâche facile pour les membres du jury. En effet, pas moins de 150 ouvrages d’économie ont été chroniqués en vue de la présélection, a précisé le président du prix Turgot.


Bien que présentant des facteurs communs – la digitalisation, les nouvelles technologies, l’écologie –, les ouvrages sélectionnés étaient très divers.


« Je suis très frappé de voir à quel point nous avons des livres qui abordent des problèmes économiques sous des angles extrêmement différents », a ainsi commenté Jean-Claude Trichet, gouverneur honoraire de la Banque de France, chargé d’annoncer les résultats.


 


Le palmarès en détail


Cette année, le prix Turgot 2019 a été remis à Guillaume Pitron pour son livre La guerre des métaux rares (Éditions Les liens qui libèrent). « Cet ouvrage révèle qu’après le charbon au XIXe siècle et le pétrole au XXe siècle, les métaux rares utilisés dans les équipements électroniques deviennent progressivement la ressource stratégique du XXIe siècle. Le cri d’alarme est géopolitique : le monde a de plus en plus besoin de métaux rares pour son développement numérique et donc, pour toutes les technologies de l’information et de la communication. Ces métaux sont chers à extraire et à purifier. Leur extraction et leur recyclage sont polluants. Les gouvernements occidentaux, les COP et les ONG doivent se pencher dans l’urgence sur les externalités de cette nouvelle transition énergétique » a précisé le jury du prix Turgot dans un communiqué de l’IFG déjà cité.


Un premier trophée a été remis à Guillaume Pitron par Laurent Mignon, président du groupe BPCE, et président en exercice du Cercle Turgot.


« Ce livre traite de la transition énergétique qui est un sujet indispensable, mais complexe. Bravo pour votre travail, bravo pour la profondeur d’analyse et d’investigation que vous avez eue. Félicitations pour ce très beau livre », a déclaré ce dernier.


Un deuxième trophée a ensuite été remis au lauréat par le président du grand jury Jean-Claude Trichet. Il s’agissait d’une sculpture réalisée et conçue comme chaque année par l’artiste sculptrice Isabelle Béné.


Le Grand Prix du jury a lui été remis à Gilles Dufrenot (récompense remise par Vincent Remay, Viel & Cie) pour son ouvrage Les pauvres vont-ils révolutionner le XXIe siècle ? (Éditions Atlande).


« Un texte marquant qui montre la voie d’une économie collaborative, plus respectueuse de chacun et de notre environnement. Un texte qui donne les armes pour que tous tirent le meilleur des nouvelles technologies. Un roman vrai de la pauvreté et des moyens de la combattre » ont indiqué les membres du jury.


Trois mentions d’honneur ex-aequo ont été attribuées à Jean-Pierre Estival (prix remis par Jean-Claude Lelang, président fondateur d’Argan) pour La malédiction des comptes extérieurs de la France ; Bernard Raffournier pour Théorie de la comptabilité financière (remis par Hubert Rodarie, DG délégué de SMA) ; puis Marie-Anne Valfort et Stéphane Carcillo pour Les discriminations au travail (prix remis par Sylvie Faucheux, directrice de l’IFG Executive Education et Loïc Le Mene).


De nombreux prix spéciaux ont également été attribués lors de cette cérémonie.


Le prix Turgot du jeune talent a été remis à Sylvestres Frezal, pour son livre Quand les statistiques minent la finance et la société (Éditions L’harmattan).


Le prix Turgot des ouvrages collectifs a été remis à l’ouvrage dirigé par André-Paul Bahuon et Jean-Jacques Pluchart Le financier, le juriste et le geek (Éditions Maxima).


Le prix des directeurs financiers DFCG – Turgot a été décérné à Pierre-Antoine Donnet, pour son livre Quand la Chine achète le monde, aux Éditions Piquier ; avec une Mention spéciale attribuée à Bernard Raffournier, en plus de la mention d’honneur, pour Théorie de la comptabilité financière aux Éditions Economica.


Le prix Turgot de la pédagogie économique a lui été remis à Alain Bergeaud, Gilbert Cette et Rémy Lecat pour Le bel avenir de la croissance : leçons du 20e siècle pour le futur (Éditions Odile Jacob).


Enfin le prix FFA – Forum francophone des affaires a été remis à Bruno Mettling pour son ouvrage Booming Africa : le temps de l’Afrique digitale, aux Éditions Débats publics. Deux mentions spéciales FFA ont également été attribuées à Monsieur l’Ambassadeur Moïse Tchando Kerekou pour son livre Union africaine et processus d’intégration, aux Éditions L’Harmattan et à Hillel Rapoport, pour son ouvrage intitulé Repenser l’immigration en France (Éditions Rue d’Ulm).


 




Le grand prix d’honneur de la 32e édition


Très exceptionnellement, lors de la cérémonie du prix Turgot, un grand prix d’honneur est parfois attribué à une haute personnalité du monde économique pour l’ensemble de son œuvre. Pour cette 32e édition, c’est Monsieur le gouverneur Michel Camdessus, ancien directeur général du FMI, auteur de l’ouvrage Vers le Monde de 2050, ce que l’avenir nous réserve (Éditions Fayard) qui a été récompensé.


Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Économie et des Finances, lui a remis son prix, non sans évoquer ses multiples qualités : « Vous êtes un de ces rares esprits capables d’expliciter la complexité, les grands défis du monde en quelques phrases », a affirmé la ministre.


Par conséquent, « il nous apparaissait assez évident de saluer votre trajectoire, mais aussi vos dernières œuvres », a-t-elle déclaré.


La cérémonie du 32e prix Turgot s’est achevée sur l’allocution de Monsieur Michel Camdessus. Après être revenu sur son parcours, celui-ci a abordé un thème qui lui tient à cœur : les inégalités de richesses dans le monde. Sujet selon lui essentiel, mais « très peu fréquemment abordé ».


À cette occasion, il a ainsi fait part à l’assemblée de sa nouvelle mission internationale auprès du ministre de l’Économie et des Finances, et du président de la République, au sommet du G7 2019 en août prochain.


Emmanuel Macron, en tant que président du « Groupe des sept », a en effet affirmé fin 2018 qu’il allait consacrer la prochaine réunion à la question des inégalités mondiales et chercher ensemble des solutions.


« La France doit réussir ce sommet. Et je suis tellement heureux d’être appelé à y participer », a confessé Michel Camdessus.


« L’enjeu est immense. (…) Je voudrais inviter chacun ici à prendre conscience de ce problème et d’user de toute son influence et de toute sa conviction pour que cette nouvelle contribution de notre pays au bien commun de l’humanité soit un succès », a-t-il conclu.



Maria-Angélica Bailly


 


0 commentaire
8 + 0 =
Journal des sociétés - mensuel du droit

n° 174

mai 2019

La protection du secret des affaires en France et en Europe : un transposition réussie ?

Journal Spécial des Sociétés - 8 rue Saint Augustin - 75002 Paris - Tél 01 47 03 10 10